Microsoft courtise Eric S. Raymond… et se prend un rateau

Eric S. Raymond, un des plus connus défenseurs des logiciels libres et « worst nightmare »[1] autoproclamé de Microsoft, a justement été contacté par ces derniers pour une proposition d'embauche. Sa réponse est cinglante et drôle[2].

Voici un extrait de la traduction proposée par Mitternacht :

«Le jour où je travaillerai pour Microsoft, le chant lointain des cochons nous parviendra du ciel, la lune ne sera pas seulement bleue, elle aura des pois, et l'enfer gèlera si fort que le soufre deviendra supraconducteur.»

On peut souligner comme sam et Trisan que Eric S. Raymond a été un peu violent avec le pauvre gars qui l'a contacté, qui ne savait très vraisemblablement pas de qui il s'agit. Il n'a sans doute fait que contacter une des nombreuses personnes qu'il avait dans une liste fournie par quelqu'un d'autre.

Mais bon, la grande gueule de « ESR » a toujours de quoi dérouiller les zygomatiques, c'est pas donné à tout le monde.


  1. Pire cauchemar ↩︎

  2. Pour ceux qui sont du même « côté » que lui en tout cas… ↩︎


  1. Laissons IE6 mourir sans style, et ses utilisateurs entrevoir la lumière

    Bon, allez, ça va un peu les enfantillages, mais il est temps de montrer aux utilisateurs de IE6 que non, ils n'utilisent pas un bon navigateur, mais que ce sont plutôt des hordes de développeurs Web qui s'arrachent les cheveux pour qu'ils en aient l'illusion. Alors voilà, j'ai décidé d'aider ses pauvres égarés à revenir dans le droit chemin…

  2. Microsoft Office:mac 2008 a un auto update capricieux

    Il est parfois amusant de découvrir des bugs de logiciels, surtout s'ils n'empêchent pas de travailler et viennent de gros éditeurs dont on attendrait une qualité parfaite. C'est encore plus amusant quand le bug intervient dès le lancement du logiciel, en l'occurrence ici la mise à jour automatique de Microsoft Office:mac 2008 juste après son installation.