Du bon choix des couleurs…

Un bon design est bien entendu affaire de formes harmonieuses, mais ces formes doivent être surtout habillées de couleurs qui s'accordent bien entre elles.

Il existe de nombreuses ressources sur Internet qui présentent les couleurs de la fameuse « palette web » limitée aux 216 couleurs supportées il y des années par le navigateur alors le plus répandu, Netscape Navigator. Mais le temps est venu d'oublier ces limitations du passé et de se mettre à des jeux de couleurs plus nuancés.

Si vous faites confiance à votre bon goût, vous pouvez vous-même choisir parmi les 4096 couleurs proposées par la « color wheel» de Jemima Pereira.

Sinon, vous pouvez vous appuyer sur les règles de mélange de couleurs de Chromoweb.

Pour aller encore plus loin, je vous conseille le color scheme, qui vous permettra en plus de visualiser simplement ce que des personnes ayant des problèmes de vision verront.

Mais que tout cela ne vous empêche pas d'être créatif et de continuer à mixer les couleurs !

Enfin, si vous êtes perfectionniste, allez faire un tour chez Chroma pour apprendre quels noms portent les couleurs que vous avez choisies.

Quoi qu'il en soit, pour avoir une bonne vue des couleurs principales toujours sous les yeux, pourquoi ne pas adopter le tapis de souris de ThinkGeek


  1. screenshot of None of Your Business

    Matthias Ott avatar Matthias Ott

    None of Your Business

    if you did your best when you created a piece of work, but your perfectionism or fear of judgement or lack of confidence makes you not like it, ask yourself: who is this piece for and will it work?

  2. L'ombre d'un doute…

    Un effet graphique assez répandu, au point d'envahir notamment les interfaces graphiques des différents OS, est celui des ombrages. Les ombres permettent de donner du relief aux interfaces, principalement pour mettre en évidence la supperposition de différentes « couches » graphiques.