Les dinosaures du Web francophone sont gâteux… et je me fais (virtuellement) vieux

Avec l’âge, pas d’échappatoire, on devient gâteux, et les dinosaures du Web francophone semblent déjà l’être, à ruminer collectivement sur le passé, le classique « c’était mieux avant » sur le bout de la langue. Et en plus ça sent la redite cette histoire de labellisation « dinoblogueur » !

Déjà, en juillet 2004, le même Laurent Gloaguen1 nous proposait de participer à une petite histoire de la blogosphère2, dans laquelle était oublié Gastero Prod.

Alors pourquoi réécrire la même histoire aujourd’hui, mais avec une terminologie différente, si ce n’est pour s’auto applaudir/féliciter/complimenter/congratuler/etc.3 ? Parce que le prétexte du calcul d’antériorité par rapport à un tel « étalon4 », c’est bien gentil, mais ça laisse à penser qu’avoir commencé à bloguer avant lui est un gage de qualité, alors que franchement, personne ne l’a attendu pour publier n’importe quoi sur le Web.

Mais cette nouvelle preuve de l’ethnocentrisme de la blogosphère francophone5 est pour moi un bon prétexte de regarder aussi en arrière, et notamment me demander à nouveau ce qui permet d’identifier un blog.

Que mon premier site perso, dont la Wayback Machine de archive.org retrouve la plus vieille trace au 7 mai 19976 ne puisse pas être considéré comme un blog, sachant qu’il n’y avait effectivement rien d’un journal chronologique là-dedans7, je veux bien. La seule partie chronologique était en fait mon – lapidaire – journal d’un cinéphage, qui me permet surtout de voir jusqu’à quel point mes goûts cinématographiques ont évolué, pas franchement la matière suffisante pour un blog.

Mon site perso en 1997

Mais on peut sans doute dire que la première version de Gastero Prod, lancée sur l’hébergement gratuit de Free fin 1999 à l’adresse gasteroprod.free.fr était un blog, sachant qu’il s’agissait d’une liste anté chronologique d’articles regroupés dans des thèmes, non ? La Wayback Machine n’en a malheureusement aucune trace, il faut attendre le passage sur le domaine dédié gasteroprod.com pour qu’elle commence a en avoir une trace le 20 février 2001.

Gastero Prod en 2001

C’est donc vers fin 1999 que mon « site perso » est devenu un « blog », soit8.

Sur la dernière version du site, j’ai ajouté des photos et des liens, et j’envisage prochainement d’ajouter une nouvelle rubrique « projets » pour mettre en avant certaines de mes réalisations en tous genres, donc peut-on encore parler d’un blog ?

Gastero Prod en 2008

Bon, de toute façon on voit bien que des dinoblogueurs bien moins anciens que moi sont plus consultés, et à raison, donc à quoi bon lutter… ;-)

  1. Ca pète grave, d’avoir une page sur soi dans Wikipedia ! ⬆︎

  2. Où la mise en évidence colorée des types d’événement à malheureusement sauté ⬆︎

  3. Rayez les mentions inutiles ⬆︎

  4. Bin oui, furoncle était déjà pris ici… ⬆︎

  5. Qui ne doit rien avoir à envier à celle d’autres cultures ⬆︎

  6. Ce qui m’aurait clairement fait membre des dinoblogueurs, puisque j’aurais commencé au moins 6 ans, 4 mois et 22 jours avant LLM (soit LLM-2336)… ⬆︎

  7. Mais plein de choses délicieuses, tant niveau contenu dont ma 7ème mare aux grenouilles dédiée aux réalisateurs de cinéma français que j’aimais et aime toujours, que niveau technique comme des frames, dont certaines avec un fond dont la couleur changeait cycliquement via du JavaScript, et surtout un vrai forum, alors développé en CGI avec des scripts shell, avant l’adoption rapide de PHP et le lancement du projet libre phpMyChat… ⬆︎

  8. Ce qui me fait bien membre des dinoblogueurs, du coup, puisque j’ai commencé au moins 3 ans, 9 mois et 28 jours avant LLM (soit LLM-1398)… ⬆︎

Si vous voulez signaler une erreur ou proposer une modification de ce texte, n'hésitez pas à l'éditer directement à la source sur Github.

2 commentaires

  • Si je suis loin d'être un dinobloggueur (j'ai commencé en 2004), tu m'as donné envie de fouiner dans mes premiers sites. J'ai réussi à remonter jusqu'en 2002 (des iframes dans tous les sens, du code chargé au possible….) : plus de traces de mes tous premières expérimentations (aux alentours de 1999-2000) et ce n'est pas plus mal !

  • J'avoue que ça m'a fait aussi tout drôle de revoir mon vieux premier site, codé à la main dans vi ! ;-)

Twitter 500px Flickr Facebook Instagram Github Feed