Citation de Gérard Lefort

Le commentaire le plus intriguant des plus fervents admirateurs de Rosetta est toujours le même: c’est beau mais fatigant. Or, ce « mais » est de trop. Le beau est fatigant. L’art est toujours exténuant. Et c’est même à cette exténuation et à cette fatigue qu’on distingue qu’il y a art ou pas.

Dans Libération le 6 octobre 1999

Si vous voulez signaler une erreur ou proposer une modification de ce texte, n'hésitez pas à l'éditer directement à la source sur Github.

Webmentions (?)

No webmentions were found