Du bon usage du boycotte

L’affaire « jeboycottedanone.com », qui défraie la chronique à juste titre ces derniers temps, est passée d’une attaque de Danone pour contrefaçon de marque à une contre-attaque générale contre les censeurs autoproclamés d’Internet (voir l’article « Le boycotte du boycotte ne paie pas » de ARNO*).

La façon dont ont agit les intermédiaires techniques ELB Multimédia et 7Ways fait craindre l’arrivée d’une tendance à l’auto-justice par peur de représailles de la vraie justice.

Cela a très naturellement fait réagir L’Autre Net et Ouvaton, nés suite à la fermeture d’Altern, qui ont fait un communiqué de presse commun.

D’autre part, le Réseau Voltaire héberge maintenant un miroir « jeboycottedanone.net », et de nombreux autres organismes, associations ou particuliers se sont proposés pour répendre de tels miroirs.

Pour bien savoir ce que signifie boycotter un groupe comme Danone, le mieux est de savoir quelles sont ses arcanes, et vous serez aidé en cela par Transnationale.org.

Si vous voulez signaler une erreur ou proposer une modification de ce texte, n'hésitez pas à l'éditer directement à la source sur Github.

Twitter 500px Flickr Facebook Instagram Github Feed