Journal d'un pickpocket

« Si, pour votre malheur, un pickpocket fait disparaître votre portefeuille, il y a une boîte au lettre en haut de l’avenue des Champs Elysées dans laquelle vous pourrez le retrouver. La coutume veut que les pickpockets y déposent tous les papiers d’identités qui ne les intéressent pas. Elle se trouve face au drugstore Publicis. »

Voici une des informations que vous découvrirez dans les confessions de Franck Spadone, adaptées au cinéma dans Franck Spadone, confessions d’un pickpocket de Richard Bean, avec Monica Bellucci et Stanislas Merhar.

Si vous voulez signaler une erreur ou proposer une modification de ce texte, n'hésitez pas à l'éditer directement à la source sur Github.

Twitter 500px Flickr Facebook Instagram Github Feed